Les responsables de la Chambre de commerce américaine en Haiti (Amcham) dénoncent l'enlisement de la crise et renvoient dos à dos les protagonistes. Dans un communiqué les entrepreneurs condamnent la guerre politique qui accentue la paupérisation de la population. Le peuple haïtien, qui vit déjà dans des conditions de pauvreté extrême, est maintenant " pris en otage, par une guerre politique entre le pouvoir Exécutif, le pouvoir Législatif et “l'opposition, ne laissant que destruction de biens et de personnes sur son passage. "

L'AmCham fait remarquer que le climat généralisé d'insécurité qui affecte la population haïtienne dans son ensemble provoque " une dégradation sans précédent de l'économie nationale qui détruit progressivement le secteur formel des affaires : Inflation dépassant 19%, une dépréciation de la monnaie nationale proche de 40% , et l'absence d'un budget national pendant 2 années consécutives.

Au cours des 5 derniers mois l'Amcham dit avoir fait le constat de l'incapacité des pouvoirs exécutif et législatif à collaborer pour mettre en place un Gouvernement efficace, capable au moins de répondre aux besoins élémentaires de la population.

Les dirigeants de l'Amcham demandent au " Président de la République, Jovenel Moise, aux sénateurs, aux députés, et aux acteurs de l'opposition, de faire preuve d'humanité et de respect envers la population haïtienne, qui ne peut plus continuer à subsister dans les conditions actuelles". " Nous vous demandons d'accepter de mettre de côté vos intérêts divers et de vous pencher cette fois sur les intérêts communs de la Nation. Nous vous demandons de vous comporter en hommes d'Etat et de prendre les décisions nécessaires pour sortir le pays du chaos, car l'heure est grave!"

LLM / radio Métropole Haïti