Plusieurs milliers de personnes ont pris part dans la région métropolitaine de Port-au-Prince et dans plusieurs villes de province à de grandes manifestations anti gouvernementales ce jeudi 17 octobre 2019.

Le leader de Pitit Dessalines, Moïse Jean Charles, était à la tête d'une des branches de la manifestation qui est parti du champ de mars pour rejoindre la route de l'aéroport. Accompagné de quelques dizaines de personnes, l'ex sénateur Jean Charles a assuré qu'il entendait se diriger devant l'ambassade américaine pour délivrer un message.

Les leaders de l'opposition pressent les membres de la communauté internationale à lâcher le président Jovenel Moïse.

Les militants d'une autre branche de la manifestation, venue de Cité Soleil, ont arpenté les rues de Delmas. Les manifestations ont été réalisées à l'initiative de l'opposition qui entend maintenir la pression sur le chef de l'état, Jovenel Moïse.

Jojo mélé, Jojo entravé, ont scandé les manifestants sur l'avenue Martin Luther King à la mi journée. Ces manifestants étaient plutôt calmes. Des femmes dansaient au rythme d'un DJ qui assurait l'animation de la foule.

Toutefois à Léogane des manifestants violents ont incendié la radio Excel, appartenant au député Jean Wilson Hypolithe. Ils ont également attaqué à coups de jets de pierres un sous commissariat.

LLM / radio Métropole Haïti