Le ministre de l'éducation, Pierre Josué Agénor Cadet, presse les acteurs du système éducatif à reprendre les activités académiques. Il déplore que des dirigeants des partis politiques aient décidé de prendre les écoliers en otage dans le cadre de leur mouvement de protestation.

Le ministre Cadet affirme que sa démarche vise à généraliser le fonctionnement des établissements scolaires arguant que de nombreuses écoles fonctionnent dans les villes de province.

Les manifestations anti gouvernementales paralysent les écoles notamment dans le département de l'Ouest et dans les métropoles régionales.

Selon le ministre de l'éducation des dispositions sécuritaires ont été adoptées récemment par le Conseil Supérieur de la Police Nationale (CSPN) afin de garantir le retour des écoliers dans les salles de classes. Les barricades ont été enlevées tôt dans la matinée, explique M. Cadet faisant état également d'une intensification des patrouilles fixes et mobiles.

M. Agénor, également ministre a.i. de l'intérieur, précise que les dispositions visent à rétablir les conditions sécuritaires sur tout le territoire. Même s'il avait souhaité que les écoles soient fonctionnelles ce lundi 21 octobre 2019, le ministre Cadet est conscient qu'un climat de peur s'est installé notamment en raison des messages de menaces diffusées sur les réseaux sociaux.

LLM / radio Métropole Haïti