Les leaders de l'opposition haïtienne ont appelé ouvertement ce mercredi 23 octobre 2019 au renversement du président Jovenel Moïse. Au cours des 6 dernières semaines d'importantes manifestations et de blocages de routes visaient à réclamer la démission du président Moïse.

Il ne veut pas démissionner, il veut qu'on le renverse, on va le faire, a dit M. André Michel, s'exprimant en créole et utilisant l'expression déchoucage.

Il a indiqué que la semaine de La Toussaint, sera la dernière étape de la lutte visant le renversement de M. Moïse. M. Michel a lancé une mise en garde expliquant que la semaine du 27 octobre au 2 novembre 2019 sera difficile.

Le peuple sera endiablé, le pays sera transformé en champ de bataille démocratique, a dit M. Michel faisant la description d'un situation apocalyptique. Le peuple sera déchaîné, toutes les routes seront coupées, ajoute t-il pressant les jeunes des quartiers populeux à faire ce qu'il faut pour déchouquer M. Moïse.

L'opposition indique que dans le même temps le nom du président provisoire, qu'il aura désigné, sera communiqué à la population. Les noms des officiels de la transitions dont les ministres et les ambassadeurs, désignés par les partis de l'opposition seront également communiqués.

LLM / radio Métropole Haïti