La communauté humanitaire en Haiti exprime sa préoccupation quant à la détérioration de l'accès aux populations pour les partenaires humanitaires, qui restreint leur capacité à livrer de l'assistance à des milliers d'haïtiens parmi les plus vulnérables. Le non-rétablissement d'un accès inconditionnel et immédiat aux populations, dont les besoins étaient déjà alarmants avant cette crise, risque d'avoir des conséquences potentiellement dramatiques pour des centaines de milliers de familles, précise un communiqué du coordonnateur humanitaire des Nations Unies en Haiti.

Depuis environ six semaines, il est très difficile pour les partenaires humanitaires de se déplacer et d'atteindre une population exsangue. Les structures de santé ne peuvent plus être ravitaillées correctement, mettant la vie de nombreux enfants, femmes et hommes en danger. Selon le bureau du coordonnateur humanitaire 19 000 enfants souffrant de malnutrition ont besoin de soins d'urgence.

Des milliers de personnes n'ont pas, ou très peu, d'accès à l'eau potable en raison des difficultés d'approvisionnement en carburant des stations de pompage. De plus, quelques deux millions d'enfants ne peuvent se rendre à l'école et le réapprovisionnement des cantines scolaires se fait avec beaucoup de difficultés. Afin que les personnes les plus vulnérables et celles affectées par la crise actuelle puissent recevoir l'assistance dont elles ont besoin, la communauté humanitaire exhorte toutes les parties à faciliter l'accès de la population ainsi que des partenaires humanitaires aux hôpitaux, écoles et orphelinats. " Nous devons pouvoir continuer à porter assistance aux personnes qui en ont le plus besoin, conformément aux principes d'humanité, d'impartialité, de neutralité et d'indépendance, qui guident notre travail", a expliqué le Coordonnateur Humanitaire a.i.

Malgré le contexte sécuritaire préoccupant, les efforts des acteurs humanitaires ont permis la livraison ces derniers jours de carburant, de médicaments, d'intrants médicaux, et de bonbonnes d'oxygène à 17 hôpitaux qui pourront assurer des soins de santé pour plus de 4,3 millions de personnes pendant un mois. De plus, du carburant a été livré pour permettre le fonctionnement de forages et l'approvisionnement en eau potable à plus de 400,000 personnes.

LLM / radio Métropole Haïti