La contestation anti gouvernementale ne faiblit pas dans la capitale et dans les principales villes de province. De nouvelles manifestations ont été enregistrées ce mardi notamment à Delmas. Des ouvriers ont pris part à la mobilisation contre le chef de l'état Jovenel Moïse. Ils réclament la démission du chef de l'état qui n'a pas répondu aux revendications salariales des ouvriers.

Entre temps plusieurs barricades ont renforcées par les protestataires. Si les pneus se font rare les protestataires ont recours à des troncs d'arbres et des câbles pour bloquer les voies de communication.

Certaines personnes utilisent des armes à feu pour protéger leurs barricades. Dans certains quartiers les gardiens des barricades rançonnent les automobilistes.

A Petit Goave une nouvelle étape a été franchie dans la contestation ce mardi 29 octobre 2019. Un groupe d'individus armés de machettes et encagoulés ont incendié un sous commissariat. Le seul policier qui se trouvait sur place avait pris la fuite lors de l'attaque. Ce groupe a ensuite contraint les commerçants à fermer leurs portes.

Des manifestations ont été enregistrées à Petit Goave, Jérémie, Cayes et d'autres villes.

Les leaders de l'opposition appellent à l'intensification de la mobilisation. Ce mardi une délégation composée des sénateurs Evaliere Beauplan, Nenel Cassy, de l'ex sénateur Desras Simon Dieuseul et du Maire Rony Colin, s'est rendue à Washington en vue de rencontrer des officiels de l'administration Trump et des parlementaires. < br>
LLM / radio Métropole Haïti