L'adjoint du Sous secrétaire d'état pour les affaires de l'hémisphère occidental, M. Jon Piechowski, presse les acteurs politiques haïtiens à engager le dialogue en vue de former dans le meilleur délai un nouveau gouvernement. Dans le cadre d'une interview accordée à M. Ronald Cesar de la Voix de l'Amérique, M. Piechowski a en maintes occasions mis l'accent sur la nécessité d'un gouvernement fonctionnel.

La formation d'un gouvernement, résultat d'un dialogue, constitue une grande préoccupation pour le gouvernement des Etats Unis et la communauté internationale. M. Piechowski a fait valoir que ce gouvernement pourra répondre aux revendications des divers secteurs notamment les policiers.

Interrogé sur le refus des leaders de l'opposition de répondre à l'appel au dialogue du chef de l'état, l'officiel américain a prévenu que cette impasse conduira à une détérioration de la situation. Les Etats Unis n'accorderont pas d'aide au développement et les investisseurs ne pourront pas créer des emplois et la situation continuera à se détériorer si les acteurs refusent le dialogue, a dit M. Piechowski. Il fait remarquer que le chef de l'état et les parlementaires doivent assumer leurs responsabilités à l'égard de la population.

De plus M. Piechowski a condamné les actes de violence enregistrés au cours des derniers jours dans la région métropolitaine et dans plusieurs villes de province.

En ce qui concerne la demande d'aide humanitaire du gouvernement haïtien, M. Piechowski a fait valoir que cette requête est étudiée par les autorités compétentes. Il soutient que cette requête témoigne de la détérioration de la situation en Haiti en raison de la crise.

Interrogé sur des sanctions à l'encontre de certaines personnalités de l'Opposition, M. Piechowski n'a pas été en mesure de confirmer ces informations. Il souligne que des sanctions peuvent être décidées contre des leaders impliqués dans des violence et des atteintes à la démocratie.

LLM / radio Métropole Haïti