L'État haïtien entend engager des poursuites contre certains entrepreneurs en vue de recouvrer des dettes.

L'un des avocats du gouvernement haïtien, Newton Louis Saint Juste, a indiqué que des actions judiciaires seront lancées contre la Sogener, soupçonné d'avoir surfacturé des services dans le cadre du contrat de production d'énergie électrique. L'État veut recouvrer 123 millions de dollars, a dit M. Saint Juste annonçant que des actes extrajudiciaires seront lancés à partir de ce jeudi 31 octobre 2019.

Le gouvernement n'envisage pas de lancer une procédure judiciaire contre les autres compagnies, E Power et Haytrac.

M. Saint Juste a fait remarquer que l'action des juristes ne s'étendra pas à la résiliation du contrat entre l'Etat et la Sogener.

Plusieurs autres entreprises privées sont dans le collimateur des avocats du gouvernement. Parmi elles, le Port de la Fiteau, les clients de l'ONA, OASIS ainsi que des compagnies aériennes. La démarche consiste a recouvrer les fonds non versés depuis 2005.

Interrogé sur la légalité de la démarche, M. Saint Juste a fait valoir que la DGI représente l'État mais doit bénéficier de l'appui d'experts compétents. Il condamne le refus des entreprises de payer leur dettes estimant qu'il s'agit d'une mafia qui veut s'enrichir au détriment de la nation. Ceux qui volent l'État, volent les citoyens, a t-il rappelé.

LLM / radio Métropole Haïti