Les Haïtiens ne risquent plus de faire face à l'illégalité aux États- Unis à partir du 2 janvier 2020.

En effet, les États-Unis ont décidé de prolonger le statut spécial accordé aux ressortissants de certains pays dont Haïti, Nicaragua, Honduras, Salvador, Soudan, Népal. De ce fait, les migrants de ces pays pourront, sans crainte, rester aux Etats-Unis jusqu'au 4 janvier 2021.

60 000 Haïtiens détenteurs du TPS peuvent lâcher un ouf de soulagement après cette expansion d'une année.

Rappelons que les Haïtiens ont bénéficié du TPS suite au tremblement de terre du 12 janvier 2010 sous l'administration Obama. Les détenteurs restent et demeurent sous la menace de déportation, le TPS leur procure un droit de séjour provisoire.

En 1990, dans le cadre de la Loi sur l'immigration de 1990 ("IMMACT"), PL 101-649, le Congrès a établi une procédure par laquelle le procureur général peut fournir TPS aux immigrants aux États-Unis qui sont temporairement incapables de retourner en toute sécurité à leur domicile pays en raison de cours de conflit armé, d'une catastrophe écologique, ou d'autres conditions extraordinaires et temporaires.

EJ/Radio Métropole Haïti