Le chef de file de Pitit Dessalines, Moïse Jean Charles, s'affiche en leader de l'opposition. Quelques jours avant un séjour au Venezuela, M. Jean Charles, a lancé un appel à l'unité entre tous les secteurs de la vie nationale en vue d'obtenir la démission du chef de l'état, Jovenel Moïse.

Même s'il croit que le mouvement de protestation atteindra son objectif, le chef de file de Pitit Dessalines exhorte les leaders politiques à imiter l'exemple d'unité des manifestants qui ont dressé les barricades.

L'ex sénateur Jean Charles, dont la formation politique est membre du FOP, membre de l'Alternative Consensuelle, M. Jean Charles adopte une position conciliante. Il souhaite un consensus entre les regroupements les plus représentatifs tels l'Alternative, Maché Kontré et Passerelle.

De l'avis de M. Jean Charles, il faut une proposition de sortie de crise unique pour s'assurer du succès.

Proche des leaders de gauche de l'Amérique latine, M. Jean Charles a lancé une mise en garde aux élites économiques afin qu'ils cessent d'appuyer le système en place. Ils risquent d'enregistrer des pertes énormes, a t-il prévenu.

LLM / radio Métropole Haïti