Les activités économiques ont repris dans plusieurs régions du pays depuis le début de cette semaine. La destruction des barricades sur plusieurs axes routiers importants a permis aux chauffeurs du transport en commun de reprendre leurs activités.

Des équipes du ministère des travaux publics, appuyées par des unités de la BOID et de la CIMO, ont eu fort à faire au carrefour Marassa pour déloger les gardiens d'une barricade. Des échanges de tirs ont eu lieu entre les policiers et des individus armés qui voulaient conserver les barricades.

Les forces de l'ordre ont fait usage de gaz lacrymogène pour repousser des protestataires qui ripostaient en lancant des jets de pierres.

Dans d'autres quartiers des protestataires ont fait valoir qu'ils entendaient dresser à nouveau les barricades détruites.

La circulation automobile avait repris dans plusieurs communes de la région métropolitaine et des commerçants et petits détaillants étaient à nouveau visibles. Le transport en commun entre la capitale et les villes de province a repris dans certaines régions notamment à Jacmel.

Les activités économiques ont également repris dans plusieurs villes de province. Aux Cayes et aux Gonaïves, les leaders de l'opposition ont annoncé une trêve en vue de permettre aux citoyens de se ravitailler.

A Jérémie c'est un calme apparent et à Jacmel le transport en commun fonctionne.

Toutefois de nombreux commerçants ont exprimé une certaine lassitude en raison de l'absence d'un dénouement à la crise. Le bras de fer entre le gouvernement et les contestataires perdure depuis 9 semaines et les deux protagonistes campent sur leurs positions.

LLM / radio Métropole Haïti