Des milliers de citoyens haïtiens sollicitent l'aide du navire hôpital américain, USNS Comfort, présent dans la rade de Port-au-Prince. Les files d'attente devant la base Amiral Kilick comptent plusieurs milliers de personnes malades en quête de soin médicaux.

Les haïtiens, confrontés depuis 9 semaines à des turbulences politiques marquées par le blocage des principaux axes routiers, n'ont plus accès aux soins médicaux de base. Cette crise a provoqué le dysfonctionnement de la quasi totalité des hôpitaux de la région métropolitaine de Port-au-Prince.

Il est évident que le USNS Comfort ne pourra répondre à la demande des milliers d'haïtiens avant le 13 novembre 2019. Le ministère de la santé a indiqué que les personnes qui pourront bénéficier d'une intervention chirurgicale avaient déjà été présélectionnées.

Des spécialistes sollicitent une prorogation de la mission du navire hôpital au delà du 13 novembre 2019.

De son coté le journaliste de radio Métropole, John Chery, prône une décentralisation des services offerts gratuitement par les américains. Il juge que des milliers de personnes dans les villes de province et au nord de la capitale souhaiteraient obtenir ces soins de grands spécialistes.

LLM / radio Métropole Haïti