L'ancien premier ministre Evans Paul met en garde l'opposition contre toute tentative d'utiliser la rue.

Selon lui il s'agit d'une force réelle mais impossible à contrôler même s'il est bon de ne pas l'ignorer.

« L'opposition n'a pas le contrôle de la rue, le pouvoir ne doit pas ignorer la rue. La rue n'appartient à personne » Dixit Evans Paul », a déclaré Monsieur Paul.

S'il doit y avoir une transition, elle devra être inclusive et prendre la forme d'une cohabitation estime l'homme politique.

De son coté Le professeur Hérard Jadotte, se dit en faveur d'une transition qui n'impliquerait que des technocrates.

Invité ce mardi, à la rubrique le Point, il s'est positionné contre toute prise de pouvoir de l'opposition sans passer par les urnes. Il s'agit d'une ligne rouge à ne pas franchir, selon lui.

EJ/Radio Métropole Haïti