M. Gabriel Fortuné, conseiller du chef de l'État, dénonce un complot des juges de la Cour de cassation pour fomenter un coup d'état contre le président Jovenel Moïse. M. Fortuné ne décolère pas contre les juges de la Cour Suprême, qui seraient en connivence avec des leaders de l'opposition et de la société civile.

De l'avis de M. Fortuné les juges, des dirigeants politiques et des leaders de la société civile s'évertuent depuis 18 mois à renverser le chef de l'état Jovenel Moïse. C'est le comble de l'imposture et de l'indécence, c'est inacceptable. Tout se fait autour de la Cour de cassation et ceci témoigne de la déliquescence de l'état haïtien, a martelé l'ex Maire des Cayes appelant les magistrats de la Cour Suprême à se ressaisir.

Il presse ces juges à se désolidariser publiquement de ce complot. De plus il dénonce le fonctionnement du Conseil Supérieur du Pouvoir Judiciaire (CSPJ). Il juge que cette entité, qui devrait être une autorité au dessus des clivages, fonctionne en réalité comme un parti politique.

Au cours des derniers jours des dirigeants de l'opposition ont indiqué avoir eu des séances de travail avec plusieurs juges de la Cour de Cassation. 3 d'entre eux avaient été pré sélectionnés avant la désignation d'un président provisoire.

LLM / radio Métropole Haïti