Les diverses formations de l'Opposition appellent à la poursuite de la mobilisation anti gouvernementale à l'occasion de la fête nationale marquant le combat de Vértières. Lors de conférences de presse séparées le chef de file de Pitit Dessalines, Moïse Jean Charles et les dirigeants de l'Alternative ont exhorté les manifestants à relancer la mobilisation.

Il ne faut pas que la mobilisation faiblisse, a dit le sénateur Nenel Cassy. En l'absence de maitre André Michel c'est Assad Volcy qui a insisté pour des manifestations importantes notamment dans le Nord et la région métropolitaine de Port-au-Prince. L'objectif est d'empêcher que le président Jovenel Moïse ne participe aux cérémonies officielles à l'occasion du 18 novembre 2019 à Vertières.

Plusieurs voix importantes de l'Alternative dont les sénateurs Youri Latortue et Antonio Cheramy n'étaient pas présents à cette conférence.

De son coté Moïse Jean Charles salue l'entente politique entre des partis de l'opposition. Pitit Dessalines, qui n'est pas impliqué dans l'entente, pose ses conditions pour endosser cet accord. Il insiste sur la nécessité pour que les personnalités qui seront désignées comme président provisoire et Premier Ministre répondent aux revendications de la population qui monte la garde sur les barricades.

L'ex candidat à la présidence appelle une nouvelle fois ses partisans à hisser le drapeau dessalinien, noir et rouge sur les édifices publiques.

LLM / radio Métropole Haïti