L'ambassadeur des États Unis aux Nations Unies, Kelly Craft, a eu cet après midi une séance de travail avec plusieurs dirigeants de partis politiques haïtiens dans le cadre de la recherche d'une solution à la crise .

La diplomate, a expliqué qu'en sa qualité d'émissaire spéciale du président des États Unis, Donald Trump, elle veut s'informer sur la situation en Haïti. Plusieurs leaders politiques dont les sénateurs Evaliere Beauplan, Youri Lafortue et Joseph Lambert, la coordonatrice de la Fusion, Edmonde Supplice Beauzile, le président du PHTK, St Phard Liné Balthazar et Pacha Vorbe de Fanmi Lavalas avaient pris part à cette rencontre de plus de deux heures à la représentation diplomatique américaine.

Le sénateur Beauplan affirme que 90% des participants ont réitéré leur position en ce qui a trait à la démission de Jovenel Moîse. En l'occasion le sénateur Latortue a remis une version anglaise de l'accord de Mariott faisant état de la désignation d'un juge de la Cour de Cassation comme président de la transition.

La diplomatie américaine a de son côté plaidé pour une solution inclusive avec le président Moîse. La majorité des leaders ont rejeté cette option, a fait valoir Mme Edmonde Supplice Beauzile. Les dirigeants ont jugé que les chef de l'état a failli et est impliqué dans divers scandales de corruption.

Le sénateur Beauplan espère que l'administration Trump aura une meilleure compréhension de la crise politique haïtienne. Il souligne que Mme Kraft a pris beaucoup de notes pendant les interventions des dirigeants politiques.

LLM / radio Métropole Haïti