L'Ambassadeur Kelly Craft, Représentant permanent des États-Unis auprès de l'Organisation des Nations Unies, a effectué une brève visite en Haïti hier mercredi.

A son arrivée au pays, la diplomate a eu des discussions avec le président Jovenel Moïse, au Palais National.

« Je me suis entretenu avec l'Ambassadeur des États-Unis auprès de l'ONU, Mme Kelly CRAFT, autour des voies et moyens à mettre en œuvre, dans le cadre d'un dialogue inclusif, en vue de parvenir à une résolution consensuelle de la crise politique que connaît le pays », a déclaré le chef de l'État haïtien sur son compte twitter.

L'ambassadeur Craft a également rencontré 'un échantillon représentatif des leaders politiques et économiques d'Haïti afin d'encourager à adopter des mesures urgentes pour former un gouvernement au service du peuple haïtien.

A l'unanimité les membres de l'opposition qui se sont entretenu hier mercredi avec Kelly Craft ont exigé la démission de Jovenel Moïse. L'ambassadeur des USA en mission en Haïti a bien compris le message, s'est félicitée Emonde Supplice Beauzile.

« Au cours de ma rencontre aujourd'hui avec Jovenel Moïse, le président haïtien démocratiquement élu, il a clairement exprimé son engagement à adresser les besoins urgents de la population, à promouvoir la prospérité économique et à construire un avenir meilleur pour tous les haïtiens. Mon engagement aux côtés d'autres acteurs politiques et économiques a remis l'accent sur l'urgente nécessité d'encadrer les institutions publiques. », peut –on- lire dans une déclaration publié sur le site web de l'ambassade des Etats- Unis en Haïti.

La diplomate a plaidé en faveur de la mise en place d'un gouvernement totalement opérationnel qui selon elle doit :

• Combattre la corruption ; Enquêter sur et poursuivre ceux qui se sont rendus coupables de violations de droits humains, y compris les responsables des tueries à La Saline et au Belair; et

• Il doit aussi lutter contre le trafic de stupéfiants et la traite des êtres humains.

• Elle a fait remarquer que le président Moïse et d'autres leaders démocratiquement élus ont la responsabilité de se réunir, de mettre de côté leurs désaccords et de trouver une solution inclusive pour le bien-être du peuple haïtien. Les États-Unis se tiennent prêts pour les accompagner.

« J'ai laissé Haïti avec l'espoir qu'ils sauront relever le défi », a indiqué madame CRAFT.

EJ/Radio Métropole Haïti