La crise haïtienne préoccupe la diplomatie américaine. Après l'ambassadeur des États Unis à l'ONU, Kelly Craft, c'est au tour de l'ambassadeur des États Unis en République Dominicaine de formuler des recommandations sur la crise haïtienne.

L'Ambassadrice américaine Robin Bernstein souhaite une plus grande implication multilatérale et des entrepreneurs dans la recherche d'une solution à la crise en Haïti. Elle insiste notamment sur une plus forte implication de l'Union européenne. Elle prône une implication également des pays membres de l'Organisation des États Américains (OEA) ou d'autres entités multilatérales.

La diplomate américaine a fait état d'une prochaine rencontre avec l'ambassadeur Michèle Sison afin de planifier une conférence des hommes d'affaires haïtiens et dominicains. " Nous devons trouver des formules dans lesquelles nous pouvons contribuer à la prospérité économique, que ce soit en matière d'emploi, d'éducation ou tout simplement en ne fermant pas les yeux " , a t-elle laissé entendre.

Elle juge qu'un dialogue à Miami avec la Chambre de Commerce haïtienne, des représentants du secteur privé d'Haïti, de la Diapora, de la République Dominicaine et l'Ambassadrice américaine en Haïti Michèle Sison est une première étape.

La diplomate américaine a rappelé que son pays avait accordé une aide alimentaire en Haïti par l'intermédiaire de l'Agence Américaine pour le Développement International (USAID).

LLM / radio Métropole Haïti