Les leaders de l'opposition haïtienne ont réitéré leur détermination à rechercher des initiatives en vue du renversement du président Jovenel Moïse. Le comité de facilitation de la passation du pouvoir, mis sur pied par l'Alternative Consensuelle, a fait état des séances de travail réalisées avec plus d'une trentaine de personnalités.

Les efforts visent à mobiliser le plus d'acteurs possible autour de la désignation d'un juge de la Cour de Cassation au poste de président provisoire.

Le président de la commission, Gervais Charles, soutient que sa commission est disposée à dialoguer avec le chef de l'état sur les conditions de son départ.

Cette décision n'a plus le poids politique de la période de contestation du pays lock.

Les leaders de l'opposition n'ont plus les moyens de leur politique. Les manifestations dans les villes de province ne peuvent avoir un impact économique national. Plusieurs centaines de personnes ont pris part ce vendredi à une marche à Saint Marc. Les manifestants ont essuyé des jets de pierres de la part d'un groupe de contre manifestants.

Toutefois M. André Michel rejette toute négociation et ne fait aucun cas de la promesse du président Moïse de former un gouvernement avant la fin de l'année.

LLM / radio Metropole Haïti