Le chef de l'état haïtien, Jovenel Moïse, exhorte les acteurs politiques haïtiens à œuvrer en vue d'une stabilité sociopolitique.

Commentant les élections du 16 décembre 1990, le président Moise a soutenu qu'il s'agissait des premières élections démocratiques depuis celles de 1957. Il a déploré l'instabilité politique qui a produit 15 chefs d'état depuis 1986. Les turbulences politiques au cours des 29 dernières années sont à la base de la détérioration de la situation socio-économique, a t-il laissé entendre.

La stabilité politique est le premier des biens publics, a dit M. Moïse précisant que la croissance économique dépend de la stabilité.

Il a regretté les troubles politiques orchestrées par l'opposition en vue de réclamer sa démission. Les troubles politiques ne mèneront nulle part, a martelé le président Moïse qui en maintes occasions a insisté sur la nécessité de boucler son mandat.

Il souligne que les haïtiens doivent dans la concertation rechercher la solution à la crise .

Le président haïtien presse les elus à se mettre effectivement au service de la population au lieu de défendre leurs intérêts mesquins.

LLM / radio Métropole Haïti