Le nouveau Représentant de l'Organisation, accompagné d'une délégation de la Division des urgences du Siège de la FAO à Rome, a réalisé, le 7 décembre 2019, une visite d'observation dans le Département de la Grand'Anse.

Au cours de cette visite, M. Fernández a eu l'occasion de prendre connaissance des activités réalisées par la FAO dans le cadre des Projets « Action Contre la Désertification » et « Protection, réhabilitation et diversification des moyens d'existence des populations affectées par l'ouragan Matthew en Haïti », financés respectivement par l'Union Européenne et la Coopération Belge au Développement, en appui aux Ministères de l'Environnement (MdE) et de l'Agriculture, des Ressources Naturelles et du Développement Rural (MARNDR). La délégation s'est entretenue avec les représentants de six Organisations Communautaires de Base (OCB) qui s'apprêtent à exploiter et gérer l'Unité de transformation de produits agricoles, installée par la FAO, à Jérémie, dans le cadre de son assistance technique au Ministère de l'Agriculture (MARNDR). Le Coordonnateur du Comité de gestion de ladite Unité, M. Yussuf Cherubin, a salué l'initiative du MARNDR et de la FAO d'implanter cette micro-entreprise qui va aider les transformateurs et transformatrices à valoriser leurs produits agricoles. « Exploiter une entreprise agricole en nom collectif représente une grande première dans le Département de la Grand'Anse », a signalé M. Cherubin, qui dit compter sur l'accompagnement technique de la Direction Départementale Agricole de la Grand'Anse (DDAGA) et de la FAO pour réussir cette expérience pilote qui servira de modèle non seulement pour les six OCB bénéficiaires, mais aussi pour celles désireuses de se constituer en entreprise collective.

Yasmine Saint-Louis, Coordonnatrice ajointe du Comité de gestion, a également mentionné les retombées significatives que cette Unité de transformation va avoir dans la région. « Son exploitation permettra la diversification et l'augmentation des sources de revenus des transformateurs et transformatrices, et favorisera dans le même temps l'émancipation sociale des femmes productrices agricoles de la Grand'Anse », a-t-elle fait savoir.

M. Fernández a pour sa part renouvelé l'engagement de la FAO à appuyer les transformateurs et transformatrices de la Grand'Anse en vue d'un fonctionnement optimal de cette entreprise de valorisation de produits agricoles.

La délégation s'est par la suite rendue dans la Commune de Roseaux pour rencontrer l'Association des Pêcheurs de Roseaux (APERO), appuyée par la FAO en matériels et équipements de pêche dans le cadre du projet d'assistance et de réhabilitation post Mathew. Le Directeur de la Plate-forme Alternative pour un Développement Intégré (PADI), Monsieur Alex LAMARRE, l'ONG partenaire qui a assuré la mise en œuvre du volet appui aux pêcheurs bénéficiaires dudit projet, a rappelé, lors de la rencontre, l'importance de l'assistance du Ministère de l'Agriculture et de la FAO à 1.255 pêcheurs de neuf communes côtières du Département de la Grand'Anse dont les matériels et équipements ont été détruits ou perdus lors de l'ouragan Mathew en octobre 2016.

Fremont DEVIC, Président de APERO, a souligné la manière dont la FAO a permis aux pêcheurs de la Commune de Roseaux de se réhabiliter après le passage de l'ouragan. « La FAO a été la première institution à voler au secours des pêcheurs après le passage de l'ouragan Matthew. Avec son appui, nous avons réussi à tripler nos revenus grâce aux matériels et équipements de pêche que nous avions reçus, a-t-il indiqué.

Dans le cadre de cette mission technique d'observation, le Représentant de la FAO a également rencontré le point focal de la Coordination Nationale de la Sécurité Alimentaire (CNSA) dans la Grand'Anse afin de s'enquérir de la situation de la sécurité alimentaire dans le Département.

EJ/Radio Métropole Haïti