Le président de la Cour de Cassation, René Sylvestre, se démarque de l'initiative des leaders de l'opposition en ce qui a trait à la formation d'un gouvernement de transition. Il exprime son désaccord avec le projet de renversement du président Jovenel Moïse assurant qu'il ne nourrit aucune ambition politique. Associer mon nom à une telle entreprise c'est faire preuve de ne pas connaître ma personne, a dit M. Sylvestre rappelant qu'il est un magistrat de carrière attaché à une saine distribution de la justice.

La justice doit se démarquer de la politique, insiste le président de la Cour de Cassation respectueux des prescrits constitutionnels.

Il condamne le comportement des dirigeants de l'opposition qui tendent à affaiblir la Cour de Cassation.

Le juge Sylvestre exhorte ses collègues à rester éloignés de l'arène politique et de la partisanerie.

Dans le cadre de l'accord de Marriott plusieurs dirigeants de partis politiques avaient annoncé la désignation d'un juge de la Cour de Cassation au poste de president provisoire afin de provoquer la démission de Jovenel Moïse.

LLM / radio Métropole Haïti