Le directeur de l'Unité de Lutte contre la Corruption (ULCC), M. Claudy Gassant, entend donner une nouvelle impulsion à cette institution. Il soutient que le décret créant l'institution l'autorise à réaliser des investisgations en tant que Police judiciaire.

Les agents sont des officiers des polices judiciaires, explique M. Gassant disposé à procéder à des arrestations de personnalités coupables de courruption.

Il promet de renforcer la Brigade de l'ULCC qui peut réaliser des perquisitions dans le cadre de ses investigations. Actuellement la brigade ne compte qu'une dizaine d'agents et bénéficie de l'appui de la BRi et du BAF.

L'ex commissaire du gouvernement entend œuvrer comme un procureur anti corruption. Il annonce la mise sur pied d'un circuit anti corruption au sein de la chaîne pénale. Des substituts du commissaire du gouvernement, des greffiers et des huissiers seront chargés spécifiquement des dossiers anti corruption.

M. Gassant assure que ces dispositions permettront de traiter les rapports de l'ULCC avec célérité.

LLM / radio / Métropole Haïti