Les avocats de l'état haïtien sont sur le point de lancer des actions judiciaires contre les créanciers de l'état. Les individus ou les entreprises qui n'ont pas honoré leurs dettes envers des entreprises publiques dont l'APN, l'ONA et le BMPAD seront l'objet de poursuites judiciaires.

Il y a des entrepreneurs qui ont acheté pour 100 millions de gourdes de riz te Taïwan du BMPAD et qui n'ont jamais versé le montant, se désole le juriste. Dans le cas de l'APN des entreprises ont perçu des redevances pour l'état et n'ont jamais versé le montant collecté, regrette M. Joassain.

La démarche doit permettre de récupérer plusieurs millions de dollars américains et plusieurs millions de gourdes, a dit maître Ephesien Joassain.

Dans un premier temps les créanciers recevront des sommations et dans un second temps une plainte sera déposée par devant le tribunal de Port-au-Prince. Plus d'une centaine de personnalités et d'entreprises privées sur l'ensemble du territoire sont concernées par l'offensive de l'Etat.

Interrogé sur les critiques considérant cette action comme une démarche politique maitre Joassain s'étonne arguant que les créances sont réelles.

Outre les dettes envers les entreprises publiques, les avocats entendent également corriger les prêts irréguliers.

LLM / radio Métropole Haiti