. Le docteur en médecine Dieudonnè Jean Baptiste exhorte les haïtiens à investir d'avantage dans la prévention. Il note que des montants importants sont mobilisés dans les assurances qui prennent en charge uniquement les maladies.

La stratégie de la prévention s'inscrit dans le cadre d'une médecine fonctionnelle. Il existe 4 types de prévention: primordiale, primaire, secondaire et terciaire.

La prévention primordiale est la meilleure parce qu'elle vise à conserver la santé. La meilleure prévention n'est pas médicale, insiste M. Jean Baptiste précisant que les exercices physiques peuvent aider à prévenir les maladies cardio vasculaires.

La prévention est un élément fondamental de la médecine du futur. Une bonne alimentation et des exercices physiques font partie de la prévention primordiale.

La prévention primaire permet d'éviter le développement de la maladie. La prévention secondaire permet d'éviter les complications et celle terciaire les handicaps.

Prévenir vaut mieux que guérir signifie investir dans la santé au lieu dans les maladies, dit-il attirant l'attention sur la nécessité d'allouer des fonds annuellement pour prendre soin de sa santé.

Intervenant à l'émission Le Point de Télé Métropole le médecin a fait remarquer que la prévention réduit les risques de maladies mais n'est pas une garantie contre elles. La prévention médicale, qui est un bilan de l'état du corps, est limité et tardive. La meilleure prévention est l'information disponible notamment sur internet.

LLM / radio Métropole Haîti