De nombreux citoyens dont des entrepreneurs sont détenteurs d'armes automatiques illégales, révèle le porte parole de la Commission Nationale de Désarmement Démobilisation et Reinsertion (CNDDR), Jean Rebel Dorcenat. La commission somme ces citoyens de remettre ces armes aux autorités, a martelé M. Dorcenat arguant que ces armes avaient été vendues par Arby Frantz Colas.

La commission refuse de fournir des détails sur la quantité d'armes et le nombre de personnes concernées. Un délai sera accordé aux citoyens afin de remettre les armes, promet M. Dorcenat.

Il indiqué que les forces de l'ordre réaliseront des opérations pour récupérer les armes si les détenteurs ignorent les appels de la Commission.

En ce qui a trait aux armes de poing acquis illégalement, le porte parole de la commission souligne que les propriétaires doivent les enregistrer à la Direction Centrale de la Police Judiciaire (DCPJ).

Les documents obtenus lors des perquisitions au domicile de M. Larco permettraient de réaliser de grands progrès dans la campagne de Désarmement.

LLM / radio Métropole Haiti