Le chef de l'état haïtien, Jovenel Moise, multiplie les rencontres dans le cadre des efforts visant la formation d'un gouvernement d'union Nationale avant la fin du mandat de la 50 eme législature. Au cours des derniers jours de 2019 le président Moîse a eu des séances de travail avec les dirigeants des partis politiques modérés dont Éric Jean Baptiste et Joseph Lambert. Des leaders de la société civile ont accepté également de prendre part à des discussions avec le chef de l'état.

Toutefois l'aile dure de l'opposition, regroupée au sein du consensus de Marriott, refuse toute forme de dialogue.

Le chef de l'état a compris qu'un vrai gouvernement d'union nationale doit réaliser un consensus large. Une source proche du Palais National à indiqué à radio Métropole que le chef de l'état se propose d'intensifier les rencontres.

Une convocation des députés à l'extraordinaire est envisagée dans le cadre de l'ultime action de la 50 eme législature.

Si les discussions échouent le président n'aura d'autre choix que de désigner un Premier Ministre par décret. Cette formule avait été appliquée au cours de la dernière année du président Michel Martelly avec la nomination d'Evans Paul au poste de Premier Ministre.

LLM / radio Métropole Haïti