Le chef de l'état haïtien, Jovenel Moïse, annonce des dispositions urgentes visant à rétablir la paix dans les quartiers de Martissant contrôlées par des gangs armés. " Ça ne peut plus continuer des bandits ne peuvent défier l'état ", a martelé le président Moïse lors d'une cérémonie officielle pour l'octroi de crédits aux jeunes entrepreneurs.

" J'apporte des crédits et non des armes aux jeunes ", a t-il insisté exhortant les jeunes des quartiers défavorisés à abandonner les groupes armés. " Vous avez deux voies devant vous la prison ou la mort, celui qui défie la Police défie sa vie ", a laissé entendre le président Moïse. Il presse les jeunes ayant intégré des groupes armés à contacter la Commission Nationale de Désarmement Démantèlement et Réinsertion s'ils souhaitent éviter des poursuites judiciaires.

Le président Moïse donne l'assurance que les autorités policières et judiciaires ont déjà mis en place de nouvelles dispositions pour garantir la sécurité de la population. " J'ai entendu les cris des habitants de Martissant et de Carrefour ", a dit le chef de l'état révélant la tenue d'une séance de travail entre le CSPN et les chefs de Parquet des 18 juridictions du pays.

LLM / radio Métropole Haïti