Le Premier Ministre haitien, Jean Michel Lapin, prévient que le gouvernement devra ajuster les prix de l'essence à la pompe. Ce dossier devra être traité par le prochain gouvernement a laissé entendre M. Lapin. On veut que l'état investisse pour faciliter l'accès aux services sociaux de base mais l'état ne pourra plus continuer à subventionner le carburant, a dit M. Lapin lors d'une Interview à radio Métropole.

Il informe que pour chaque commande de produits pétroliers l'état doit décaisser environ 30 millions de dollars.

Le Premier Ministre souhaite un large consensus entre tous les secteurs en vue d'adresser ce problème. Les leaders politiques et de la société civile doivent trouver un accord pour que la décision puisse être prise en dehors de la politique, a fait valoir le chef du gouvernement. L'objectif est d'éviter une réaction violente de la population comparable à celle du 6 juillet 2018.

Les autorités analysent plusieurs stratégies dont l'une consisterait à augmenter les prix d'un seul produit. La démarche permettrait d'éviter de répercuter la hausse sur les couches les plus vulnérables de la population.

Toutefois M. Lapin s'est gardé de fournir des détails sur cet épineux dossier.

LLM / radio Métropole Haïti