Les autorités policières et judiciaires de la Croix des Bouquets ont intensifié les actions en vue d'empêcher la recrudescence de l'insécurité dans la région. Le commissaire du gouvernement près le tribunal de première instance de la Croix des Bouquets, M. Maxime Augustin, s'indigne des récents actes de violence et promet que les malfrats seront appréhendés.

L'assassinat le week end écoulé d'un employé du ministère des finances et de son enfant avait provoqué l'emoi. M. Salomon, un ancien policier, s'était retrouvé en face d'un groupe de bandits qui venaient de réaliser et braquage et de perpétrer un assassinat.

Les auteurs du crime n'ont pas été appréhendés mais le chef du Parquet assure que les investigateurs sont sur la bonne piste.

Le commissaire Augustin informe qu'une cellule de permannce a été mise en place afin de favoriser la traque des criminels. De plus il attire l'attention sur les interventions des forces de l'ordre contre les membres du gang dénommé 400 marozos. 3 membres de ce groupe armés ont été interpellés dans leur repaire dans la région de Papaye.

Ces bandits rançonnent et enlèvent des commerçants en provenance de la République Dominicaine.

Le chef du Parquet donne l'assurance que les nouvelles dispositions permettront d'obtenir des résultats probants.

Il annonce que des mesures spéciales doivent permettre de protéger les citoyens qui fourniront des informations permettant la capture des criminels.

LLM / radio Métropole Haïti