Les activités reprennent au parlement haïtien et particulièrement à la Chambre haute.

En effet, après la paralysie observée la semaine passée, liée à la dégradation de la situation sécuritaire le climat semblait apaisé, ce lundi. Bon nombre d'employés ont repris le travail, tout comme le président du Sénat, Pierre François Sildor.

Après la publication de la note du secrétaire général du Sénat à l'intention des détenteurs des biens du Sénat, a savoir : les sénateurs en fin de mandat ou les employés en rupture de contrat, le président de la chambre haute, Pierre François Sildor a communiqué, ce 27 janvier, des informations concernant ce dossier. Certains sénateurs auraient déjà commencé à rendre des matériels, tels que des ordinateurs ou des véhicules a-t-il laissé entendre.

Il explique que ce processus est nécessaire et utile, pour le respect de la loi et afin de permettre à l'Inspection générale des Finances de dresser un inventaire exhaustif.

M. Sildor considère la récupération des matériels comme tout à fait normale et affirme ne pas chercher à nuire aux anciens parlementaires en les invitant à se conformer à la loi.

Par ailleurs, ce dernier a précisé ne pas être en mesure de communiquer un bilan exact des véhicules et ordinateurs déjà acheminés au Sénat.

Toutefois, il est à rappeler que le délai de trois jours accordé aux anciens parlementaires pour l'acheminement des matériels du Sénat est écoulé. Comme prévu, le Sénat prendra-t-il des dispositions judiciaires pour contraindre les anciens parlementaires à se plier à cet ordre formel ?

EJ/Radio Métropole Haïti