Les autorités haïtiennes préparent une offensive judiciaire contre les détenteurs d'armes de guerre. Une importante réunion a eu lieu ce mercredi 29 janvier 2020 entre les responsables de la Police, des membres de l'appareil judiciaire et les membres de la Commission Nationale de Désarmement démobilisation et réinsertion (CNDDR).

Les discussions ont porté sur la définition d'une stratégie pour récupérer les armes lourdes qui avaient été vendues par le trafiquant, Aby Larco. Les membres de la CNDDR disposent d'une longue liste de clients de M. Larco.

Le porte parole de la Commission Jude Jean Priere, indique que ces détenteurs d'armes illégales n'ont pas remis les armes dans le délai accordé. Une phase de récupération forcée sera lancée dans les prochains jours, dit-il.

La séance de travail a également permis d'évaluer le contrôle dans les ports et les aéroports. M. Jean Pierre insiste la nécessité d'empêcher oque des containers de munitions soient acheminés dans les repaires des trafiquants.

Hier le chef de l'état, Jovenel Moïse, avait mis en garde les trafiquants annonçant des interventions des forces de l'ordre pour récupérer les armes illégales.

LLM / radio Métropole Haïti