La première journée de négociation politique à la nonciature apostolique s'est tenue ce mercredi, avec les représentants de plusieurs secteurs.

A l'initiative du comité haïtien d'initiative patriotique, des acteurs politiques et de la société civile entendent discuter afin de trouver une issue a la crise que traverse le pays et d'aboutir à la formation d'un nouveau gouvernement.

Ce mercredi, deux des cinq entités ayant paraphé l'accord de Marriott ont répondu à l'invitation, il s'agit de Mache Kontre et du bloc Démocratique.

La première est représentée par Edgard Leblanc Fils de l'OPL et Alix Richard de la Fusion ; la seconde par Emmanuel Menard et Victor Benoit.

Liné Baltazar du PHTK représentait les signataires de l'accord de Kinam et Jessy Menos était présent pour la présidence.

D'autres partis qui n'ont signé aucun accord se sont assis autour de la table, c'est le cas du KONA de Joseph Lambert, du RDNP d'Erick Jean Baptiste et d'INIFOS de Paul Denis.

Alors qu'elle a dénoncé l'empressement avec lequel avait été annoncé les 3 jours de négociations, la coalition des organisations de la société civile a pris part aux échanges, ce mercredi. Toutefois, dans sa note, elle a réclamé une trêve de part et d'autre durant la tenue de la conférence politique.

Notons que cette initiative est supportée par le bureau intégré des Nations Unies en Haïti, le BINUH, la nonciature apostolique et l'organisation des états américains.

EJ/Radio Métropole Haïti