L'ONG « Médecin sans Frontière » alerte sur les situations de violence contre les patients, son personnel et ses structures de santé en Haïti.

Dans un communiqué daté du 29 janvier 2020, le chef de mission de « Médecin sans Frontière » en Haïti, Hassan Issa appelle solennellement toutes les parties qu'il s'agisse des responsables de groupes armés, les manifestants et les forces de l'ordre à respecter la sécurité, la protection du personnel, des structures médicales et des ambulances.

Affirmant faire face a une recrudescence des violences et des tentatives d'intimidations de la part d'individus agressifs et armés, le responsable affirme que ce fait entrave la capacité de l'ONG à maintenir ses activités et à fournir des soins de santé à la population.

Déplorant une dégradation de la situation ces dernières semaines qui ont vu des patients et des médecins subir des menaces, les locaux et les ambulances subir des caillassages, le responsable craint qu'il soit difficile de continuer d'offrir des soins dans certains quartier si la situation persiste.

EJ/Radio Métropole Haïti