Les autorités haïtiennes envisagent de mettre un terme aux subventions sur le diesel et le kérosène. Le Premier Ministre haitien, Jean Michel Lapin, affirme que les analyses ont permis d'envisager une stratégie préconisant le maintien de la subvention sur la gasoline.

Selon le chef du gouvernement les couches vulnérables de la population ne sont pas les vraies bénéficiaires de la subvention sur le kérosène. Sur les 75 000 barils de kérosène importés, 60 000 sont utilisés par le transport aérien, révèle M. Lapin.

Le gouvernement envisage de ne plus subventionner le diesel en dépit de l'utilisation de ce carburant dans le transport en commun. Des spécialistes avaient fait valoir que les véhicules privés utilisent également le diesel.

Le Premier Ministre a expliqué que l'État doit débourser deux milliards de gourdes chaque mois dans le cadre de la subvention sur les hydrocarbures. Il fait remarquer que ces montants doivent plutôt être orientés vers des services sociaux de base tels la santé et l'éducation.

Considérant la hausse des prix de l'essence comme un sujet sensible le gouvernement appelle à un véritable dialogue national sur ce dossier. Il reviendra au prochain gouvernement de consensus de faire appliquer la hausse des prix.

LLM / radio Métropole Haïti