Aucun accord politique n'a été trouvé, au terme de trois journées discussions qui se sont déroulées la semaine dernière à la nonciature.

Deux propositions étaient sur la table en fin de soirée, l'une prévoyait la mise place d'un gouvernement et le lancement de réformes, l'autre une réduction de la durée du mandat du chef de l'état.

Si certains acteurs de ce dialogue parlent d'échec, le Core group regrette qu'un accord n'ait pu être trouvé.

Le conseiller du président Jovenel Moïse, Jude Charles Faustin parle d'avancées positives dans les discussions qui ont eu lieu la semaine dernière à la Nonciature.

Rappelant que le chef de l'état n'est pas attaché à un mandat mais à des réformes, il a précisé que le President souhaitait une nouvelle constitution, un point sur lequel la plupart des intervenants est d'accord.

Le dialogue va se poursuivre, le conseiller du chef de l'état, Jude Charles Faustin en donne la garantie.

Il a expliqué que les différents partis engagés dans les discussions sont en désaccord sur la provenance du prochain premier ministre.

Il est nécessaire de sortir de la crise politique selon le Dr Evans Beaubrun du RDNP.

Il salue des pas effectués dans le cadre des négociations avec la possibilité d'un départ planifié du président Jovenel Moïse acceptée par des partis de l'opposition signataires de l'accord de Marriott.

EJ/Radio Métropole Haïti