L'écrivain Jean Robert Herard livre dans son dernier recueil les résultats de ses investigations sur les Premières Dames d'Haiti.

Il a planché sur les intrigues de Palais avec notamment les divergences de vues entre Simone Ovide Duvalier et Michelle Benette Duvalier. Une loi avait défini le champ d'action de chaque personnalité. Simone a été fait gardienne de la Révolution et Michelle Première Dame.

Sous la premiere Présidence de René Preval, le chien de la Premiere Dame, Geri Benoît Preval, avait été retrouvé mort après les noces.

M. Herard, s'étonne du contraste entre Michelle Duvalier, épouse d'un dictateur et d'autres Premieres Dames de la période Démocratique. Michelle est plus ouverte, dit-il regrettant que quelques Premieres Dames aient refusé de remplir le questionnaire.

Il se dit fasciné par Geri Preval une femme de grande culture, dit-il.

Elle a été la seule des 13 Premières Dames n'ayant jamais enfanté.

Dans son livre M. Herard s'interresse aux Premières Dames de 1957, Simone Duvalier à 2019, Martine Moïse. Les deux avaient accompagné leurs époux durant la campagne électorale mais sont effacées pendant l'administration.

M. Herard soutient que suivant la définition de Première Dame, l'épouse du général Raoul Cedras et l'épouse du Premier Ministre Marc Bazin, furent également Première Dame d'Haiti.

LLM / radio Métropole Haiti