Des représentants d'organisations du secteur privé et des officiels des gouvernements d'Haïti et de la République Dominicaine se sont rencontrés le 5 février au parc industriel de CODEVI, situé sur la frontière, pour poursuivre les discussions sur les différentes façons de rendre cette dernière plus sûre et plus rentable pour les deux pays.

Il s'agissait de la troisième réunion de ce genre convoquée par le gouvernement des États-Unis au cours des huit derniers mois.

Elle a inclus la participation des deux ambassadeurs américains, de leurs équipes et d'officiels du Département d'État.

Des représentants des douanes des deux pays, de la Police Nationale d'Haïti et du CESFRONT ont aussi pris part a cette réunion.

Les discussions ont essentiellement porté sur les meilleures pratiques, en rapport avec le secteur privé, qui permettraient d'amplifier la transparence, de formaliser le commerce transfrontalier et d'améliorer la coordination entre les agents douaniers et les agents de sécurité des deux pays.

Selon un communiqué de l'ambassade américaine, cette initiative a été prise dans le cadre d'efforts visant à renforcer le commerce formel et la sécurité le long de la frontière haitiano-dominicaine.

Le groupe s'est engagé à continuer à faire des efforts pour transformer leur frontière commune en un moteur de prospérité économique pour la région.

EJ/Radio Métropole Haïti