La police nationale d'Haïti condamne les incidents survenus le 07 février dernier à l'inspection générale, lors de l'audition de la coordinatrice du syndicat national de la PNH, la policière Yanick Joseph.

Dans un communiqué, la direction générale de l'institution souligne que les lois en vigueur interdisaient de telles pratiques.

Par conséquent, en plus des sanctions administratives, les auteurs, Co-auteurs et complices de ces actes de violence seront identifiés et amenés devant les tribunaux compétents pour répondre de leurs forfaits.

La direction générale affirme mettre tout en œuvre pour préserver la neutralité politique et la discipline que requiert le fonctionnement de l'institution policière.

Des policiers ont créé un climat de tension le vendredi 7 février dernier dans le quartier de Delmas 2. Ils ont tiré de nombreux coups de feu en l'air pour les exprimer leur colère contre la direction générale de la Police opposée à la création d'un syndicat de policier.

EJ/Radio Métropole Haïti