Le Réseau d'Organisations Chrétiennes pour l'Épanouissement et la Promotion des Enfants (ROCHEPE) est profondément consterné par la mort tragique de pas moins de quinze (15) enfants des suites d'un incendie qui s'est déclaré le jeudi 13 février 2020, vers 9 heures du soir, à « l'orphelinat de l'Église de la compréhension de la Bible », à Fermathe, commune de Kenscoff.

Selon un communiqué, cet événement malheureux est un appel à l'action aux côtés des institutions étatiques, en particulier l'IBESR pour assurer la protection et la sauvegarde du bien-être des enfants vivant dans conditions de grande vulnérabilité, notamment ceux qui vivent éloignés de leurs parents.

Dans une déclaration faite après le drame par la Directrice générale de l'IBESR, Mme Arielle JeantyVilledrouin, il est fait état que sur les plus de 700 orphelinats qui fonctionnent dans le pays, seulement 35 ont une autorisation de fonctionnement.Le Réseau d'Organisations Chrétiennes pour l'Épanouissement et la Promotion des Enfants (ROCHEPE) estime cet état de fait alarmant et appelle à des mesures urgentes pour éviter la répétition de tels drames dans les familles haïtiennes.

ROCHEPE, à travers ses différents membres (Compassion International, World Vision, Parole et Action, CRECH, FEPH, ESEE, Tearfund, FOKA, Bethany, AEE, Food For The Hungry, RestavèkFreedom, Foyer Chretien) appelle par ailleurs à une prise en charge appropriée des survivants pour que leurs droits fondamentaux soient respectés conformément aux normes établies sur le plan national et en fonction de la convention relative aux droits des enfants.

Tout en exprimant ses condoléances émues aux parents, proches des victimes du sinistre du 13 février, ROCHEPE, conformément à sa mission, entend continuer à supporter tout effort des autorités établies en vue de parvenir à créer un environnement propice à l'épanouissement des enfants sachant que leur protection demeure une condition sine qua non pour garantir leur développement dans une société démocratique fondée sur les valeurs de respect,d'égalité, de fraternité et de paix. -

EJ/Radio Métropole Haïti