Le gouvernement condamne les agissements des policiers se réclamant d'un syndicat autoproclamé accompagnés d'individus encagoulés qui ont attaqué la direction générale de la Police Nationale d'Haïti, puis ont mis le feu aux stands dressés dans l'air du champ de mars.

Lors d'une conférence conjointe des membres du conseil Supérieur de la Police Nationale et des responsables des unîtes spécialisées de la PNH, le Premier ministre Jean Michel Lapin a indiqué que ces actes barbares illégaux inadmissibles et indignes des policiers viennent rappeler la violence aveugle des extrémistes et des terroristes qui se cachent derrière les revendications pour semer le troubles et le chaos.

Toutefois, le premier ministre par intérim, Jean Michel Lapin entend répondre favorablement aux revendications des policiers à court, moyen et à long terme.

Le chef du conseil supérieur de la police nationale dénonce le comportement hors la loi des agents protestataires. S'il reconnait la légitimité de leurs mouvements mais déplore la méthode utilisée par ces policiers pour faire passer leurs revendications.

Cependant le chef du gouvernement affirme que certaines recommandations dont une augmentation de salaire passent par la mise en place d'un nouveau budget.

EJ/Radio Métropole Haïti