Le Premier Ministre haïtien, Joseph Jouthe, devrait présenter un nouveau plan sécuritaire aux autorités gouvernementales. Le plan pour l'ensemble du territoire sera débattu lors d'un conseil supérieur de la Police Nationale (CSPN) ce vendredi 6 mars 2020.

La lutte contre le grand banditisme, notamment le kidnapping, est la première priorité du chef du gouvernement.

Il réclame une intensification des opérations des forces de l'ordre pour traquer les criminels retranchés notamment dans les quartiers populaires. Il faut des opérations réussies sans dommages cillaterales, prévient le chef de la Primature.

Récemment le gouvernement haïtien a décaissé plus de 2.5 millions de dollars américains pour l'acquisition de nouveaux blindés.

Réagissant aux critiques sur l'ineficacité de ces équipements, M. Jouthe a fait valoir que ces blindés, achetés aux États Unis, sont adaptés à la situation sur le terrain. Il nie que la dernière opération au village de Dieu soit un échec arguant que des bandits ont été appréhendés et aucun policier tué.

Il annonce de nouvelles dispositions en vue de renforcer la Police et les forces armées d'Haïti. M. Jouthe informe qu'il fera revenir la Primature au bicentenaire. Il réclame des interventions des forces de l'ordre pour ramener le calme dans la zone et favoriser la réouverture du marché de la Croix des Bossales.

Outre l'action des forces de sécurité publique, le Premier Ministre exhorte les citoyens à ne pas être passifs et à défendre leur vies et leur biens.

Il révèle qu'il s'était défendu lors d'une attaque de bandits qui voulaient l'enlever. M. Jouthe recommande toutefois aux citoyens à respecter la législation pour s'approvisionner en armes et munitions.

LLM / radio Métropole Haïti