Les immigrants sont au centre d'une grande bataille politique entre l'administration Trump et l'opposition démocrate, affirme le spécialiste en immigration , Fritz Gérald Resignac. Il alerte les migrants haïtiens sur les grandes exigences qui limitent sévèrement l'accès à l'immigration.

Les exigences financières notamment dans les formulaires pour accorder la résidence à un parent sont telles qu'il est pratiquement impossible d'y répondre, avoue le spécialiste qui déplore le manque d'accès aux informations pour les candidats à l'immigration.

La bataille entre républicains et démocrates a conduit à la création d'une dizaine de villes sanctuaire. Dans ces villes , dont New York où résident une importante communauté haïtienne, les autorités locales refusent de collaborer avec le gouvernement fédéral. Les agents du Immigration Customs Enforcement (ICE) sont contraints d'apprehender les immigrants illégaux et les sans papiers dans les rues.

Le programme dénommé Palladium vise à arreter un maximum d'immigrants jusqu'au 31 décembre 2020.

La législation américaine considère comme un crime le dépassement du délai stipulé dans le permis de séjour. Ces migrants et ceux qui ont reçu un avis de déportation sont recherchés par les agents du ICE

Dans les villes sanctuaires, où les agents du ICE ne peuvent réaliser des perquisitions à domicile, ils réalisent des filatures afin d'appréhender les migrants illégaux.

Selon le New York Times plus de 500 agents de ICE sont dépêchés dans les villes. M. Resignac indique que ce nombre devrait s'accroître rapidement dans les prochains jours.

LLM / radio Métropole Haïti