Le gouvernement haïtien annonce des dispositions pour rétablir le climat sécuritaire sur l'ensemble du territoire.

Le ministre de la justice et de la sécurité publique, Lucmane Delille, prend personellement la direction des opérations. L'ancien commissaire du gouvernement, qui avait obtenu des résultats probants dans la lutte contre le grand banditisme, s'adresse directement aux bandits dans un langage populaire. Je suis de retour, dit-il invitant les citoyens à le contacter par téléphone.

Assurant qu'il dispose de l'expérience pour rétablir la paix, M. Delille fait remarquer que tous les responsables du système sécuritaire dont le Premier Ministre, le ministre de l'intérieur, le chef de la police et le chef du Parquet sont déterminés à combattre le fléau du kidnapping. Le kidnapping est le crime le plus abominable, a martelé M. Dellile .

Il souligne que les membres des gangs ont le choix entre la réinsertion par le CNDDR ou les conséquences de l'affrontement avec les forces de l'ordre.

Dans le cadre de la nouvelle stratégie, le ministre de la justice informe que plusieurs bandits du gang 400 marozo à la Croix des Bouquets ont été appréhendés.

LLM / radio Métropole Haïti