Les nouvelles autorités haïtiennes ont réalisé les premiers pas dans le cadre d'une coopération avec la communauté internationale.

Le gouvernement américain s'évertue à définir les principaux secteurs de coopération avec les nouvelles autorités haïtiennes. Plusieurs séances de travail ont eu lieu entre l'ambassadeur des États Unis à Port-au-Prince, Michèle J. Sison, et des officiels du gouvernement, dont les ministres de l'économie, des affaires étrangères et de la justice.

Au menu des échanges entre la diplomate américaine et le garde des sceaux ; renforcement de l'État de droit, lutte contre la corruption, renforcement de la Police nationale. et appui à la lutte contre le kidnapping.

La Représentation diplomatique américaine accorde une priorité à la lutte contre la corruption. Ce thème a également été débattu lors des séances de travail avec le grand argentier de la république et le chancelier haïtien.

Par ailleurs la représentante du secrétaire général de l'ONU et cheffe de la Binuh, Hellen La Lime, a eu des séances de travail avec des membres du gouvernement haïtien. Elle a eu notamment des échanges avec le ministre de l'intérieur et des collectivités territoriale, M. Audain Bernardel.

La semaine ecoulée, dans une note, publiée après une séance de travail entre l'ambassadeur Michèle Sison et le Premier Ministre Joseph Jiuthe, les États Unis avaient appelé le gouvernement haïtien à adresser les problèmes de sécurité publique, de relance de l'économie et de l'organisation des élections.

LLM / radio Métropole Haïti