Les pharmaciens haïtiens sont en première ligne de la lutte contre le Corona virus. M. Rommel Cajuste, vice président de l'association des pharmaciens d'Haïti, attire l'attention sur le rôle des pharmaciens dans le contrôle des médicaments et la production de solution.

Il dénonce les conditions de distribution des médicaments en Haïti. 70% des médicaments viennent de l'étranger, dit-il attirant l'attention sur les conditions économiques précaires des 3 laboratoires pharmaceutiques haïtiens. Les laboratoires Matrix, Pharval et 4 C ne produisent pas des solutions intraveineuses, ajoute t-il.

Par ailleurs M. Cajuste alerte sur les médicaments contrefaits qui provoquent des dégâts importants. Il révèle de nombreux cas de décès en raison des faux médicaments.

Dans le cadre de la crise du covid 19 l'association des pharmaciens projette de réaliser des séances de formation sur des solutions de désinfectant. La formation sera réalisée pour le personnel des hopitaux.

En ce qui a trait à l'utilisation de la chloroquine M. Cajuste confirme des effets intéressants dans la prise en charge du corona.

Cependant il met en garde contre une mauvaise utilisation de la chloroquine qui a forte dose peut provoquer la cécité. Il ne faut pas l'utiliser dans la prévention, dit-il précisant que les études portent sur le traitement en milieu hospitalier.

En ce qui a trait à l'utilisation des plantes, M. Cajuste se dit prudent tout en reconnaissant leur importance.

LLM / radio Métropole Haïti