La zone de St Michel de l'Attalaye où a été recensé le premier cas de coronavirus est encore libre d'accès témoigne Michel Alouidor, notable local qui affirme que les mesures de prévention adoptées par l'état ne sont pas toujours respectées.

Par ailleurs, aucun travail de désinfection n'a été effectué au niveau de l'orphelinat où s'est déclaré le premier cas affirme monsieur Alouidor. Nous écoutons un extrait de l'intervention de ce notable de St Michel.

Près de 2 millions et demi d'Haïtiens appartiennent à la catégorie des personnes vulnérables ou à risque affirme Nancy Charles Larco, directrice exécutive de Fhadimac. Diabètiques, hypertendus chroniques, séropositifs ou turberculeux, tous ont intérêt à poursuivre leurs traitements pour ne pas être affaiblis s'ils contractent la maladie insiste le docteur Larco qui intervenait pendant le journal du matin de Métropole.

EJ/Radio Métropole Haïti