Les autorités policières haïtiennes annoncent la création d'un bureau dédié à la prise en charge des revendications sociales des policiers. Le Service de Bien Être de la PNH (SEBPNH), dirigé par un inspecteur divisionnaire, sera placé sous la tutelle de l'administration de la PNH.

Le porte parole de la Police, Michel Ange Louis Jeune, a fait valoir que le bureau devra coordonner les efforts visant à obtenir des avantages sociaux pour les policiers. Il s'agit notamment des revendications exprimées dans la violence en février 2020 par les policiers syndiqués.

Les revendications étaient justes, a martelé M. Louis Jeune.

Dans le même temps les autorités policières ont confirmé la réintégration des 5 dirigeants du syndicat de la police. Ces policiers avaient été limogés suite aux violences contre l'inspection générale et la direction générale de la police.

En ce qui a trait aux autres revendications des policiers, le porte parole de la Police a révélé que les membres de la 24 ème promotion seront promus au grade d'agent 2. Il assure que des dispositions ont été adoptées pour que les grades soient distribués à tous les échelons de l'institution policière.

Par ailleurs les primes de mission ont été décaissées pour les policiers de plusieurs unités spécialisées qui avaient effectué récemment des déplacements dans l'Artibonite.

LLM / radio Métropole Haïti