Les maires de plusieurs communes de la région métropolitaine sont confrontés à l'opposition des commerçants mécontents des restrictions imposées dans les marchés publics.

A Pétion ville hier jeudi 23 avril 2020 des dizaines de marchands ont protesté violemment contre les dispositions fixant les jours de marchés publics à 3 par semaine. Les protestataires ont détruit un barrage en bois construit récemment pour séparer le marché d'avec les axes routiers.

Ils ont également brûlé des pneus et lancé des jets de pierres dans les rues. Ils exigent que le marché public soit ouvert chaque jour afin de réaliser leurs négoces. Nombre d'entre eux ont fait valoir qu'ils ont contracté des emprunts auprès de banques commerciales ou de microcrédits.

Le maire Dominique Saint Roc n'entend pas bouger d'un pouce. Il a annoncé le maintien des dispositions arguant qu'elles sont indispensables dans la lutte contre le corona virus.

M. Saint Roc presse les autorités policières à faire respecter les dispositions de la Mairie relatives à la fermeture des marchés pendant 4 jours et la libération des trottoirs. Il juge ces mesures indispensables afin de poursuivre les activités d'assainissement de la ville.

Le maire de Carrefour est également confronté à l'opposition des marchands exigeant que les marchés soient ouverts tous les jours.

LLM / radio Métropole Haïti