Dans sa première réaction plus d'un mois après le début de la crise du corona virus en Haïti, le Core Group recommande un effort collectif et une gestion transparente de la pandémie. Le Core Group (composé de la représentante spéciale du secrétaire général des Nations unies, des ambassadeurs d'Allemagne, du Brésil, du Canada, d'Espagne, des États-Unis d'Amérique, de France, et de l'Union européenne ainsi que du Représentant spécial de l'Organisation des États américains) exprime sa solidarité envers le peuple haïtien.

« Les membres du groupe appellent tous les Haïtiens à s'associer à la lutte contre l'épidémie en respectant toutes les mesures de prévention et à faire preuve de compassion envers les personnes infectées par la maladie ».

Le Core Group donne l'assurance que les États et organisations regroupés en son sein travaillent aux côtés du peuple haïtien et de son gouvernement pour accroître les capacités de tests du système médical du pays, identifier des sources d'approvisionnement en matériel médical et en équipements de protection individuelle et atténuer l'impact qu'aura l'épidémie sur les groupes les plus vulnérables, tels que les femmes et les personnes travaillant dans le secteur informel, alors que les États et organisations sont eux aussi aux prises avec la pandémie.

Par ailleurs le Core Group « encourage le gouvernement haïtien à mettre pleinement en œuvre les mesures adoptées afin de réduire le taux de détention préventive prolongée et ainsi prévenir une propagation du virus en milieu carcéral ».

Enfin le Core Group appelle à l'unité et la transparence pour affronter la crise sanitaire. « Ce n'est qu'au travers d'un effort collectif et concerté, ainsi que d'une gestion inclusive et transparente de l'épidémie qu'Haïti parviendra à minimiser l'impact de cette crise sur le peuple haïtien ».

LLM / radio Métropole Haïti